Les élections municipales à Sapouy en 2012

Les élections municipales à Sapouy en 2012
De nouvelles élections municipales ont eu lieu à Sapouy comme dans toutes les communes du Burkina Faso, le 02 décembre 2012. Les 47 villages et 4 des 5 secteurs de la ville devaient élire 2 conseillers municipaux. Seul le secteur 1 élisait 3 conseillers. Suite à des recours, les élections ont dû être réorganisées dans un secteur et un village le 17 févriers 2013. A l'issue de ces élections complémentaires, les résultats définitifs ont été officiellement proclamés, accordant 61 sièges au CDP et 43 à l'UPR. C'est donc sans surprise que Dominique Nama (CDP) a été élu maire le 9 mars 2013, succédant à Baouï Nama (UPR) qui dirigeait la commune depuis 12 ans.

Dominique Nama, nouveau maire de Sapouy sera secondé par Malik Kaboré, 1er adjoint
et Emmanuel Bagnan-Babou, 2ème adjoint.
 
Dominique Nama promet le développement et le bien être des populations pour les 5 ans à venir
Le nouveau maire de la commune urbaine de Sapouy, Dominique Nama, a été installé dans ses fonctions, le samedi 27 avril 2013, au cours d’une cérémonie solennelle qui a regroupé plusieurs invités. Le bourgmestre dit placer son mandat sous le double signe du travail et de la solidarité.
Plébiscité par ses pairs le 09 mars dernier, Dominique Nama a reçu ses attributs de maire des mains du haut commissaire du Ziro, Karim Konseimbo, ce samedi 27 avril 2013. Pour l’occasion, une foule venue de divers horizons a pris d’assaut la place du haut commissariat de Sapouy pour être témoin de l’évènement. Des invités de tous les rangs dont la 2ème vice présidente de l’Assemblée Nationale, Fatou Diendéré, les députés de la province du Ziro, les autorités politiques et religieuses, les collègues maires des communes sœurs, ont fait le déplacement de Sapouy pour soutenir et encourager le nouvel édile et son conseil municipal. Après avoir adressé leurs félicitations et leur encouragement au maire Dominique Nama et à la nouvelle équipe du conseil municipal, le parrain de la cérémonie, Jean Hubert Yaméogo et le haut commissaire Karim Konseimbo, leur ont prodigué des conseils : « vous êtes les serviteurs des populations. Il vous revient de canaliser toutes les énergies sans exclusive, de fédérer les idées positives sans exclusive et de vous ouvrir à la critique constructive d’où qu’elle vienne avec humilité ». Aussi, les ont-ils exhortés à travailler dans une synergie d’action, dans la tolérance, la compréhension, le dialogue, l’entraide et la recherche de l’intérêt général pour le bonheur des populations. Ils ont enfin rendu un hommage mérité au maire sortant et à son équipe pour leurs efforts et sacrifices consentis dans le cadre du développement de la commune de Sapouy. Le représentant du ministre de l’aménagement du territoire et de la décentralisation a, pour sa part, félicité la grande mobilisation du jour. Il a expliqué l’assertion du ministre Toussaint Abel Coulibaly selon laquelle le Burkina Faso s’apparente à un champ et chaque commune a une parcelle dans ce champ collectif. De ce fait, chaque commune doit cultiver, entretenir et faire prospérer sa parcelle. L’essentiel, c’est de ne pas semer ce que le gouvernement n’a pas autorisé de semer sur la parcelle. Tel est le sens profond donné au mot « décentralisation » qu’il a donné à la population de Sapouy.
Après avoir reçu ses attributs de maire, notamment son écharpe, Dominique Nama a d’abord rendu un hommage mérité à ses défunts parents, à son parrain Jean Hubert Yaméogo et aux militants de son parti (Congrès pour Démocratie et la Progrès). Ensuite, il a dit vouloir placer son mandat sous le double signe du travail et de la solidarité. Pour lui, la commune de Sapouy doit se développer par l’économie. De ce fait, il compte rencontrer très rapidement les différents acteurs de développement pour recentrer les priorités de la commune afin de tracer ensemble les grandes lignes du développement pour les 5 ans à venir. Sapouy est devenu en centre important de négoces, un carrefour d’activités économiques impliquant les provinces de la Sissili, du Nahouri, du Bazèga, du Boulkièmdé et de la capitale Ouagadougou situé à seulement 100 km. Le bourgmestre Nama dit saisir cette opportunité pour créer un dynamisme particulier aux affaires afin d’amorcer un véritable développement de sa commune. La santé, l’éducation, la sécurisation foncière, la culture, l’accès à l’eau potable et à l’électricité, figurent aussi en bonne place dans l’agenda du maire Nama. Il a soutenu aussi vouloir que son mandat soit celui d’une vie communale ouverte à tous. Ce faisant, il a tendu la main à tous les fils et filles de Sapouy pour une définition des formes et mécanismes participatifs permettant à chacun de jouer pleinement son rôle dans le développement de la commune. Le seul combat qui vaille à Sapouy, c’est le développement de la commune, a conclut l’édile Dominique Nama.
Yassine SIENOU (Agence AIB)

Composition du bureau du conseil municipal de Sapouy
Maire : Nama Dominique
1er adjoint au maire : Kaboré Malik Dieudonné
2ème adjoint au maire : Bagnan Babou Emmanuel
Président de la commission affaires générales, sociales et culturelles : Tagnan Belou
Président de la commission affaires économiques et financières : Sawadogo Rasmané
Président de la commission environnement et développement local : Nacro Baoui
Président de la commission aménagement du territoire et gestion foncière : Nama Bonaventure
Conseillers régionaux : Kaboré Laure Elisabeth, Koinda Adama

Le maire Dominique Nama compte booster le développement de sa commune par l’économie.

Ils étaient nombreux les amis, les personnalités à venir soutenir le maire et son conseil municipal.

Dominique Nama avec, à ses côtés, ses adjoints et les présidents des commissions permanentes.
 
Design by Anilougou